Pascal Catheland

Réalisateur - Technicien

Après des études de cinéma à la Faculté de Lettres de Poitiers, et l’obtention d’un Master2, Pascal Catheland rejoint l’équipe du cinéma Utopia à Avignon. Au contact des films et de l’équipe des projectionnistes, il apprend le métier et valide son CAP en 2009. La programmation éclectique du cinéma et des rencontres importantes avec des cinéastes le conforte dans sa volonté de passer à la réalisation et en 2011 il rentre à l’École documentaire de Lussas. Il termine la formation avec la réalisation d’un premier court métrage, La Terre Électrique. Le film est présenté au Festival International du Film d’Environnement d’Ile de France. Sa rencontre avec l’équipe des Films de la caravane l’amène ensuite à tourner Un Sale Métier (2015). En 2016, il réalise un nouveau film autour du milieu du cinéma Revoir la Martine dans lequel il suit Paul Vecchiali au travail. Depuis quatre ans il collabore également avec les États généraux du film documentaire de Lussas et depuis la création de la plateforme Tënk (le documentaire d’auteur en SVOD), en assure la coordination éditoriale jusqu’en 2019. Aujourd’hui basé à Marseille, Pascal Catheland alterne entre le développement de ses projets personnels et son implication en tant qu’opérateur de prise de vue ou technicien vidéo sur de nombreux projets audiovisuel. Il est un des membres fondateur du Studio Mujo.

Line Peyron

Productrice

Productrice, Line Peyron a étudiée à l’École Supérieur d’Art de Grenoble avant d’être diplômée par l’école documentaire de Lussas en production. En parallèle de son travaille de productrice à Mujo, elle cofonde la structure de production Les eaux de mars et produit entre autres Revoir La Martine (FIDMarseille 2016, Mostra Internacional de Sao Paulo 2017…) et Gladeema (FIDMarseille 2016, Hors-Pistes 2017…) et développe une ligne éditorial mêlant essais documentaire et projet internationaux. Elle participe à la présélection des États Généraux de Lussas, est chargée des acquisitions et programmatrice de la plage Arts sur Tënk. 

Matthieu Farcot

Traducteur - Gérant

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Matthieu Weil

Etalonneur - Peintre - Technicien

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Joris Lachaise

Réalisateur

Joris Lachaise aborde la pratique cinématographique par le passage entre sa formation en philosophie et le cinéma documentaire.Un« pont »que le cinéaste et ingénieur des ponts-et-chaussées Jean Rouch lui aura permis d’imaginer. Parallèlement à ses travaux liés à une anthropologie de la mort et à ses questionnements politiques sur le statut des collections d’ethnographie du Musée de l’Homme, il deviendra cadreur, monteur, et occasionnellement décorateur pour le cinéma. De l’atelier du taxidermiste aux rituels hétérodoxes de l’église napolitaine, la caméra sera d’abord un outil d’arpentage expérimental pour l’exploration des distances possibles entre son propre regard et le champ du réel.

En 2005, il travaille aux côtés de Jean-Pierre Krief sur le film Saddam Hussein :chronique d’un procès annoncé. Des mois d’enquête dans les coulisses du TribunalSpécial Irakien qui conduiront à démêler les véritables enjeux de ce procès. De retour à Paris, il vit de reportages, réalise des pièces vidéo sur la base de compositions sonores, collabore à des créations de spectacle vivant avec Gilles Amalvi, JacquesBonnafé, SébastienRoux (Revers Ouest,Une fable humaine, J.Cage : Entre les mots…). En 2009, il co-réalise avec Thomas Roussillon le long-métrage documentaire Comme un oiseau dans un aquarium. Il participe la même année à la fondation de l’association marseillaise Babel XIIIdédiée à la réalisation et à la diffusion d’oeuvres audiovisuelles de création. En 2011, il réalise le film Convention : Mur noir/Trous blancs, sélectionné aux États généraux du documentaire de Lussas, et primé documentaire de l’année au FIFAI(Réunion). Il est directeur de la photographie sur le dernier film des soeurs Khady et MariamaSylla, Son dernier film, Ce qu’il reste de la Folie, a été réalisé dans un hôpital psychiatrique au Sénégal entre 2011 et 2014. Il travaille actuellement sur un nouveau documentaire, transfariana.

Bertrand Wolff

Compositeur - Electroacousmaticien

Né en 1982. Après des études musicales, notamment de clarinette et de batterie, il découvre la musique de Pierre Schaeffer. Un champ des possibles s’ouvre dès lors tout autant avec les outils électroniques que des instruments traditionnels. Ses compositions s’inscrivent le plus souvent entre la musique acousmatique et l’electronica (Postcoïtum, Simiam Lucis). En parallèle à ces recherches sonores, il poursuit ses études aux Beaux-Arts de Quimper puis de Lyon ainsi qu’au CNRR de Marseille. Il s’intéresse plus particulièrement aux rapports entre l’image et le son. Il collabore ainsi avec d’autres musiciens, artistes ou écrivains (Joris Lachaise, Jérôme Game, Michaël Sellam, etc.) donnant lieu à des films, des expositions ou des concerts. Il confonde en 2010 le label Daath Records et en 2016, Mujô, studio d’écritures sonore et visuelle.