Créée en 2016 et basée à Marseille, la société de production et de post-production Mujō réunit une équipe de producteurs, d’auteurs-réalisateurs, de compositeurs et d’artistes plasticiens. Elle naît de l’envie commune de créer un lieu d’échange transdisciplinaire, une plateforme de recherche et de développement favorisant, dans l’accompagnement des cinéastes, l’émergence de nouvelles écritures de l’image et du son.

Travaillant avec des auteurs à la pratique ouverte et singulière, donnant la part belle à l’expérimentation, Mujō (ou impermanence des choses) veut questionner un monde en perpétuel mouvement et ainsi explorer de nouvelles relations au réel.

Mujō propose, de l’écriture à la post-production, de l’idée à sa mise en œuvre technique, une approche collaborative du travail et la mise en commun des connaissances et savoir-faire. Nous espérons ainsi ouvrir aux auteurs un espace unique de réflexion et de création, un lieu propice au dialogue des sensibilités.

Mujō souhaite constituer un catalogue diversifié et exigeant, dont les œuvres favorisent une vision complexe du réel et questionnent avec une inquiétude heureuse ce que signifie aujourd’hui être et habiter le monde.

L’imprudent

Jaweb a 19 ans, tous les jours dès qu’il quitte son chantier, il se rend sur un terrain vague à quelques encablures d’Arles. Il répète seul les mêmes gestes, il manoeuvre sa cape autour d’un toro imaginaire qu’il accompagne inlassablement vers une mort idéale. Depuis la cité où il vit, jusqu’aux arènes de la Monumental à Aguascalientes, au Mexique, l’histoire de Jaweb nous entraîne dans une réflexion sur la corrida, dernier espace publique où l’on « se joue la vie ». Entre la caméra et le toréro s’instaure un jeu de cinéma, une recherche pour adapter à l’écran l’émotion suscitée par ce spectacle hors du temps.

Transfariana

A la Picota, prison de Haute-sécurité au sud de Bogota, le mariage d’un guérillero des F.A.R.C. avec une ex-prostituée transgenre condamnée à la réclusion à perpétuité a d’abord provoqué le scandale, puis une transformation des mentalités.

Umwelt

En tant que concept inventé par le biologiste et philosophe allemand Jakob von Uexküll, l’Umwelt unifie l’ensemble des processus sémiotiques (créateur de « sens ») d’un organisme.

Umwelt, pièce mixte en temps différé, se propose d’établir une relation entre différents espaces acoustiques. Celui de l’instrument, en l’occurrence celui d’un ensemble de percussions, et celui de l’électronique (sons de synthèse).